Perronismes

Mémorables néologismes sportifs de Jean Perron

Le "perronisme" est une forme de dérapage verbal qui a acquis une grande notoriété grâce à Jean Perron, qui pratiquait ce "sport" avec beaucoup d'ardeur (d'où le nom).

Pour ceux et celles qui l'ignorent, Jean Perron, ex-entraîneur des ex-Nordiques de Québec et des Canadiens, s'est converti, et ce pour notre plus grand plaisir, aux joies du commentaire sportif.
Ce que vous lirez est donc authentique.

Perronismes relevés quand Perron était commentateur à la télé:

Il a pris la foudre d'escampette.
Il y a loin de la soupe aux lièvres.
Je commence à avoir le feu aux poudres.
Ça se vend à la vitesse de l'équerre!
Ça se vend comme des p'tits ponchos!
C'est vraiment charrié par les cheveux.
Il devrait plutôt mettre du vin dans son verre.
Il ne faut pas remettre à plus tard ce qui appartient à César
Il est temps de mettre les points cédilles et les barres obliques.
On traversera la rivière quand on sera rendu au bout du tunnel.
On n'apprend pas à une vieille autruche à faire la grimace !
Je m'en suis rappelé hier comme si ça me serait arrivé demain.
Paris ne s'est pas construit en plein jour !
Il n'arrête pas de tourner autour du pot aux roses!
Ça lui passe comme 10 pieds par-dessus le dos d'un canard!
Je ne tournerai pas ma langue par quatre chemins.
Il ne faudrait pas se flatter les bretelles.
Il a vraiment besoin de redorer son plastron.
Un tiens vaut mieux que ce qui ne t'appartient pas
Il ne faudrait pas qu'il prenne sa lanterne pour le messie!
Il lui a remis la monnaie de son change.
Cette fois-ci, il sont accumulés au pied du mur.
Il ne faut pas tout prendre au pli de la lettre.
Ce joueur-là a vraiment les deux yeux dans la même bottine.
Un jour, il devra arrêter de déborder la chandelle par les deux bouts.
Ça ne prend vraiment pas la tête à Bobino.
Ça commence à sentir l'eau chaude.
Il se débat comme un chat dans l'eau bénite.
L'erreur est humide.
Il ne faudrait pas mettre la peau de l'ours devant la charrue.
Il a intérêt à marcher sur des gants blancs.

Des joueurs comme lui, ça pleut pas les rues. ( entendu à V )

Vous dormez en couleurs.

Les Russes sont durs à pénétrer...

Perronismes relevés quand Perron était commentateur à la radio

Escusez,.. c'est bien intéressant, mais notre horloge se bouscule ici et on va aller à un autre écouteur.
... monsieur, mon opinion n'est pas d'accord avec vous mais je vous respecte!
... monsieur, si vous sachiez les choses que je suis au courant, vous diseriez pas la même opinion !
... écoutez monsieur, je sais dans quoi je parle
... j'imagine Pat(Burns) que tu dois sentir que tu as une épée de Guillaume Tell suspendue au-dessus de la tête ?
... il y a encore beaucoup trop de joueurs qui jouzent avec pas de casques !

 

Maxitations et proverges
Tirés de la chronique de Nelly Arcan dans le ICI du 31 juillet 2008

On dirait que certains veulent créer de nouveaux perronismes !!

- "Ça fait rire les oiseaux qui se cachent pour mourir"

- "Il a le gros bout du bâton dans les roues"

- "Mine de rien, ce n'est pas évident"

- "Vol au-dessus d'un nid de poules"

- "Mort ou vive le Québec libre"

- "Sauce aigre-douce au coeur de l'Indien"

- "Tuer la peau de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours"

 

Contribution des lecteurs

Néo-perronismes crées ou retrouvés par des lecteurs

Les goûts ça se dégustent pas. " Paule Talbot "

Je ne veux pas me mettre la tête dans l'autruche - "Gérard Deltell"

Moi, je suis canadien français pure laine… au coton. "Jean Chrétien"

Créations fournies par Charles Le Borgne

c’est comme chercher une épée de Damoclès dans une meule de foin

Il a une meule de foin qui lui pend au dessus la tête.

Vaut mieux une épée de Damoclès dans les deux mains que deux aiguilles de bottes de foin dans le talon d’Achille

  Autres perronismes glanés ici et là

Faut pas chercher de midi à l'an 40
Vous m'enlevez l'eau de la bouche...
On peut les compter sur le dos de la main.
Ils peuvent se contenter chanceux.
C'est de l'argent brûlé par les fenêtres.
Il n'a pas inventé le bouchon à quatre trous.
Ça m'a mis l'astuce à l'oreille...
Je suis pas né dans un petit pain!
Il s'est retrouvé les quatre jambes en l'air
Ils lui ont déroulé un plateau d'argent.
C'est changer quatre trente sous pour quatre piasses.
Moi, je suis unanime là-dessus.
L'affaire Lindros finit en queue de cheval.
Kordic est la preuve vivante que la drogue tue.
Tout le monde va regarder la partie, d'un Atlantique à l'autre!
Ce type de blessure, c'est très souffrant, surtout quand ça fait mal.
C'est la pointe de l'asperge.
Le jour où les Nordiques ne perdront plus, ils gagneront pas mal plus souvent.
Lindros, on l'attend sur un piano d'argent.
Ce sont de petites erreurs monumentales.
Ils n'y sont pas allés avec le dos de la main morte.
On ne sait jamais. Il ne faut pas lancer la serviette avant de l'avoir tuée !
C'est la cerise qui fait déborder le sundae.
Il ne faut pas mordre le nain qui nous nourrit.
Il serait temps que les joueurs se retroussent les coudes.
Ce joueur est très volatile!
Il est arrivé, avec l'équipe comme un cheval sur la soupe.
Il a coulé beaucoup d'encre sous les ponts depuis ce temps-là.
On commence enfin à voir le train au bout du tunnel !
Il n'y ci jamais de rumeur sans feu.
On devrait arrêter de tourner l'affaire dans la plaie.
Il devrait tourner sa langue dans sa poche avant de parler.
Les Nordiques devraient aller chercher quelques bonnes recrues d'expérience.
Quand Stéphane Richer joue à la hauteur de son talent, il pourrait jouer avec les deux yeux attachés dans le dos !
J'pense que tout était réglé, au début de la fin de la saison.
Pour Pat Burns, les toasts sont cuites !
Les Canadiens avaient les jambes moites.
Ron Hextall n'a qu'une faiblesse, c'est entre les deux jambes.
[Note: Ron Hextall est un gardien de but]
C'est la goutte d'eau qui a mis le feu aux poudres.
John Kordic est la preuve vivante que les stéroïdes tuent.
Il se promène avec un tendon d'Achile au dessus de la tête.
Il y a grenouille sous roche.
Il est passé en queue de veau.
Décapiter un meuble.
J'y tiens comme à la pucelle de mes yeux.
Ça se répand comme une trainée de poules.
Il ne faut pas vendre la charrue avant d'avoir tué les boeufs.
Il faut attendre le moment prépuce.
Il y avait des pluies vulviennes.
Lorsqu'on ne bouge pas assez, on s'enculose.
Je le connais comme si je l'avais tripoté.
Les propos inflammatoires ( Jean Charest (qui ça ??))
Se graisser les poches ( Claude Castonguay ).
Pauline Marois a succombé à des luttes intestinales.
La ville de Québec a d'autres projets à fouetter.
Aller au profond des choses ( Patrick Roy ).
Le cymisme a le vent dans les vagues ( Normand Lester )
Il n'a pas inventé la lumière à quatre trous.
Il faudrait que le gouvernement mette ses "couilles"
Il avançait à pas de serpent
Il etait pris entre l'Arabe et le Corse
 
Etre chargé comme un mulot
Ils sont entrés dans les séries par la poche d'en arrière
Il faut battre son frère quant il est "chaud"
Tout le monde a droit à mon opinion
 
Regardes-moi pas comme ca , j`suis pas fais en bois !
on a beaucoup de pain sur la tranche!
je n`irai pas par quatre épingles!
c`est simple comme de l`eau de roche!
c`est un vrai "bureau" de travail!
Il n`a pas la langue dans`sacoche!
il ne voit pas plus loin que le bout de son pied!
ils vont voir de quel bois je me chausse!
On va régler ca en un tour de rein!
Il pleut à dormir debout!
j`ai l`estomac dans les pantalons!
ca ne se fait pas en criant bingo!
il faut mettre de l`eau dans son bain!
il est entre la vie et la morgue !
être pogné entre l`arbre et l`Écosse!
il n'y ap pas de fusée sans feu
 
Jean Talon fit passer la population de la Nouvelle-France de quelques centaines d'habitants à plus de deux milles, par une effort personnel de sa part.
 
Ce n'est pas un perronisme, mais bien pire, quand on sait de qui ça vient:
"Je crois que nos importations viennent de plus en plus de l'étranger" George W. Bush

 


 
Merci à Antoine Robitaille et Marie-France Bazo de l'émission Indicatif Présent sur Radio-Canada qui ont traité du sujet et diffusé de nouveaux perronismes qui ont été ajoutés ici.

Merci aussi aux lecteurs de Chatelaine (Octobre 2008) qui ont contribué à la liste.

Autre site qui présente des perronnismes :

Les perles de Jean Perron



Si vous connaissez un "perronisme" non répertorié ici,

Dernière modification:




Mauvaises traductions

Ne riez pas trop fort, vous pourriez rire jaune.